Extrait de A plus d'un titre de Raymond Devos

Alimenter la conversation

 

Mesdames et messieurs,

avez-vous remarqué qu'à table les mets

que l'on vous sert vous mettent les mots à la bouche ?

J'en ai fait l'observation

un jour que je dînais seul.

A la table voisine ...

il y avait deux convives qui mangeaient

des steaks hachés...

Et tout en mangeant,

ils alimentaient la conversation.

Au début du repas,

tandis que l'un parlait,

l'autre mangeait ... et inversement !

L'alternance était respectée.

Et puis...

les mets appelant les mots

et les mots les mets...

ils se sont mis à parler et à manger

en même temps :

" Ce steak n'est pas assez haché disait l'un ",

" Il est trop haché pour mon goût disait l'autre ! ", 

Les mots qui voulaient sortir

se sont heurtés aux mets qui voulaient entrer ...

(Ils se télescopaient !)

Ils ont commencé à mâcher leurs mots et

à articuler leurs mets !

Très vite, la conversation a tourné au vinaigre.

A la fin, chacun ayant ravalé ses mots

et bu ses propres paroles,

il n'y eut plus que des éclats de " voie " digestive

et des " mots " d'estomac !

Ils ont fini par ventriloquer ...

et c'est à qui aurait le dernier rôt !

Puis l'un d'eux s'est penché vers moi.

Il m'a dit :

" Monsieur, on n'écrit pas la bouche pleine ! "

Depuis, je ne cesse de ruminer mes écrits !

Je sais ...

Vous pensez :

" Il a écrit un sketch alimentaire,

un sketch haché ! "

Et alors ?

Il faut bien que tout le monde mange !

 

Retour