Extrait de Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand

 

Respectueux : Souffrez, monsieur, qu'on vous salue, (345)

C'est là ce qui s'appelle avoir pignon sur rue ! "

Campagnard : " Hé, ardé! C'est-y un nez ? Nanain !

C'est queuqu'navet géant ou ben queuqu'melon nain ! "

Militaire : " Pointez contre cavalerie ! "

Pratique : " Voulez-vous le mettre en loterie ? (350)

Assurément, monsieur, ce sera le gros lot ! "

Enfin, parodiant Pyrame en un sanglot :

" Le voilà donc ce nez qui des traits de son maître

A détruit l'harmonie ! Il en rougit, le traître ! "

- Voilà ce qu'à peu près, mon cher, vous m'auriez dit (355)

Si vous aviez un peu de lettres et d'esprit :

Mais d'esprit, ô le plus lamentable des êtres,

Vous n'en eûtes jamais un atome, et de lettres

Vous n'avez que les trois qui forment le mot : sot !

 

Retour